L’échinacea

L’échinacea

Plante vivace, garnie de très belles fleurs robustes, le Rudbeckia ou échinacéa, est plantée en ornementation dans les jardins mais il se distingue surtout par ses actions sur l’immunité.
Parmi les échinacées, trois espèces sont communément utilisées en herboristerie ce sont l’échinacea purpurea, l’échinacéa angustifolia et l’échinacéa pallida.Les Indiens Sioux des plaines d’Amérique du Nord utilisaient l’échinacée pour les blessures, les brûlures, les piqûres d’insectes, les morsures de serpent, les fièvres, les refroidissements, …

Les composants actifs de ces fleurs d’exceptions sont essentiellement des polysaccharides spécifiques dont l’activité est stimulante et modulatrice du système immunitaire. Cette efficacité est complétée par des activités antivirales et cicatrisantes.Les extraits d’échinacée sont très utilisés dans la prévention et le traitement des affections virales (rhumes, grippes, herpès, zona, …).

L’action bactéricide de l’échinacée est mise à profit pour lutter contre les infections urinaires et les surinfections bactériennes observées au cours des épisodes de refroidissements viraux.

L’échinacea est un fortifiant général à utiliser de préférence sous la forme d’extraits de plantes fraîches en gouttes (15 à 30 par jour), de comprimés d’extraits concentrés ou de combinaison avec d’autres plantes, champignons ou actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *