LA SEVE DE BOULEAU

LA SEVE DE BOULEAU

Un nectar vers la pureté

Le Bouleau l’arbre le plus emblématique du printemps appartient à la famille des Bétulacées.

Arbre fétiche, arbre culte, aux innombrables variétés, le bouleau a de tout temps accompagné les hommes. Présent dans de nombreux traités anciens de plantes et de médecine, il est souvent appelé « arbre de la sagesse » pour les services qu’il rendait aux collectivités humaines ainsi que pour ses vertus thérapeutiques. Chaque partie de cet arbre est composée d’actifs différents, qui entrent en synergie lorsqu’ils sont associés que l’on peut retrouver sous forme « de totum ».

Le printemps est la saison de la récolte de la sève de bouleau, un nectar naturel qui a bien des vertus pour nous aider à sortir de l’hiver.

Utilisée en Europe occidentale depuis le Moyen-âge, la sève de bouleau est récoltée de manière artisanale à partir de l’écorce des arbres, lors de la montée de la sève, au cours des mois de février et mars voire avril. Le jus de bouleau, quant à lui, est obtenu à partir des feuilles de l’arbre. Les bourgeons sont aussi riches en principes actifs.

Il s’agit de la sève brute de l’arbre, qui circule dans la partie vivante du bois et qui alimente les bourgeons en nutriments. En période de remontée de sève, en mars, le bouleau brasse jusqu’à 6000 litres de sève brute.

La sève de bouleau est reconnue pour ses effets dépuratifs et diurétiques. Elle est idéale au changement de saison pour nettoyer, purifier et régénérer le corps et la peau. Sa composition dépend des terrains sur lesquels les bouleaux ont grandi.

Draineur
La sève de bouleau par son effet draineur sur les reins, le foie et le pancréas permet d’éliminer les résidus et autres déchets acides de l’organisme. Son pouvoir détoxifiant permet de limiter de manière significative la rétention d’eau, ce qui a une répercussion visible sur la qualité de la peau, et limiter la cellulite.

Détoxifiant
La sève de bouleau facilite, contribue de manière douce et prolongée, à désintoxiquer doucement l’organisme.
Elle contient notamment 2 hétérosides : le bétuloside et le monotropitoside, qui libèrent, par hydrolyse, du salicylate de méthyle, voisin de l’aspirine, analgésique, anti-inflammatoire et diurétique.

Reminéralisant
La sève de bouleau est particulièrement riche en vitamines : A, E, D3, C, B1, B2, B3, et éléments minéraux : calcium, magnésium et potassium, en oligoéléments Zinc, Manganèse, Fer Sodium , chrome, sélénium, cobalt, or, silicium, cuivre et lithium.

Une quinzaine d’acides aminés dont l’acide glutamique et des protéines en faible quantité, très assimilables.
Le caractère légèrement acide de la solution est dû, notamment, à la présence de l’acide malique, principal acide organique présent dans la sève de bouleau, voire quand elle vieillie à la production d’acide lactique, ce qui est moins agréable. La sève de bouleau peut aussi être employé en usage externe.

La cure recommandée est de 1 à 3 semaines, en commençant par un verre de 20 cl le matin à jeun, puis 2 à 3 verres au long de la journée hors des repas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *